Biographie

Argentin d’origine, Osvaldo Caló fait ses études au Conservatoire National de Musique de Buenos Aires dont il sort diplômé en 1976. Il commence sa vie professionnelle dans des spectacles de théâtre musical pour enfants et participe parallèlement à la formation des groupes de rock « Ave Rock » et « Nito Mestre y los Desconocidos de siempre ».

Il arrive en Europe avec l’octette d’Astor PIAZZOLLA pour une tournée de deux mois. Il s’installe alors à Paris, où il poursuit ses études avec la pianiste argentine Olga GALPERIN.

Sa formation classique et son goût pour la musique populaire argentine le conduisent à interpréter le nouveau tango instrumental : il s’associe au guitariste et compositeur Tomás GUBITSCH avec lequel il enregistre quatre disques et partage plus de dix ans de concerts (en duo, puis en trio avec Jean-Paul CELEA et en quintette plus récemment).

Juan José MOSALINI l’appelle pour former son Orchestre de Tango en 1992. C’est le début d’une nouvelle collaboration qui se prolonge dans différents projets, comme le trio avec Patrice CARATINI (1993-95) ou le quintette avec Antonio AGRI, puis avec son fils Pablo AGRI (six tournées au Japon 1994-99). Il participe à des concerts de musique argentine avec l’Orchestre de Picardie (1996), l’Ensemble de Basse Normandie (de 1997 à 2001), l’orchestre belge I Fiamminghi (1998-1999), l’Orchestre National des Pays de la Loire (2000) et avec l’Orchestre d’Auvergne (de 2003 à 2013).

A partir de 1996, il donne des concerts en duo avec Sébastien COURANJOU (duo CALO-COURANJOU) dans un programme de compositions d’Astor Piazzolla dont il a fait les arrangements pour violon et piano (ils se sont produits notamment au Festival de Tango de Montevideo et au Centro Astor Piazzolla de Buenos Aires). Ils forment en 2000 le quintet Tiempo Sur avec V. VILLENA (concerts en Europe et au Japon).

De 2001 à 2005, il accompagne la soprano Julia MIGENES au piano et à la direction musicale dans deux de ses créations : «Passions Latines» et «La Argentina», présentées à l’Olympia de Paris, au Théâtre du Châtelet, ainsi qu’au festival d’Avignon et en tournée internationale. En 2005, il accompagne le ténor José CARRERAS pour une tournée au Japon avec la «Misa Criolla». Il accompagne aussi les chanteuses de tango Amelita BALTAR, Silvana DELUIGI et Sandra RUMOLINO.

En 2003, il participe à la création de «Fugatango», préludes et fugues pour deux pianos de Gerardo LE CAM, en duo avec le compositeur.

Il écrit et arrange aussi des musiques pour le théâtre (compagnie Jacques WEBER, compagnie Théâtre en Pièces), participe à des spectacles chorégraphiques (Marceline LARTIGUE, Didier SILHOL) et collabore avec les metteurs en scène Alfredo ARIAS (« Faust Argentin », « Le bal de la rose ») et Matthias LANGHOFF (« The silver tassie », « Hamlet-Cabaret »).

Depuis 2011 collabore régulièrement avec la troupe de la Comédie Française :
« L’Opéra de quat´sous » (Laurent Pelly/Bruno Fontaine), « Chanson des jours avec et des jours sans », « Chansons déconseillées », « Le dîner de Don Juan », « Quatre femmes et un piano ».

Actuellement, il se produit en quartet avec Sébastien COURANJOU
(Caló-Couranjou Quartet) et en duo avec Emeline Bayart (« D’elle à lui » Histoires de couple en chansons)

Les commentaires sont fermés.